co2 top

voiture

logo

SAR La Princesse Lalla Hasnaa

28 avril 2012

altAllocution de Son Altesse Royale La Princesse Lalla Hasnaa à la cérémonie de commémoration du 10ème anniversaire du lancement du programme :« Jeunes Reporters pour l'Environnement »

 

Au Nom de Dieu le Clément, le Miséricordieux,

Prière et salut sur le Prophète, Sa famille et Ses compagnons,

Mesdames, Messieurs,

Je suis heureuse de me joindre, avec vous, pour la célébration du 10ème anniversaire du lancement du programme « Jeunes Reporters pour l'Environnement ».

Je saisis cette occasion pour rendre hommage à tous les partenaires, dont la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement s'honore de leur coopération. Je tiens à saluer les grands efforts qu'ils déploient, et l'esprit de coopération dont ils ont toujours fait preuve, traduisant leur souci permanent de faire de ce programme pilote un véritable modèle à suivre en matière de sensibilisation aux questions de l'environnement.

Ce projet ambitieux figure parmi les missions confiées à la Fondation par Sa Majesté le Roi Mohammed VI - que Dieu L'assiste – qui tient à ce que la problématique environnementale occupe la place qui lui revient parmi les priorités du projet sociétal pionnier dont le Souverain a tracé les grandes lignes. Il s'inscrit également dans le cadre du programme décennal mis en place par la Fondation, en partenariat avec le ministère de l'Education nationale. Ce programme a pour vocation d'éduquer les jeunes aux problématiques environnementales et d'aiguiser leur fibre écologique. Il s'agit, en effet, des femmes et des hommes de demain, auxquels sera confiée la responsabilité de la préservation des équilibres des divers éco-systèmes. Ils constituent également la cheville ouvrière pour la réalisation des objectifs de développement durable.

Mesdames, Messieurs,

Se fondant sur notre conviction profonde que l'éducation à l'environnement joue un rôle clef dans le développement de la prise de conscience écologique et l'émergence d'un comportement responsable à l'égard de l'environnement, et qu'elle constitue un préalable fondamental pour la réussite de toute politique environnementale, notre Fondation s'est attachée, depuis sa création, à conclure une série d'accords fructueux avec un certain nombre de partenaires, dans le but de mobiliser et de fédérer les énergies, en vue de consolider et de renforcer les programmes d'éducation à l'environnement et au développement durable.

Consciente des dimensions nationales et internationales de la préservation de l'environnement, la Fondation s'est employée à s'ouvrir sur son périmètre régional et international et à établir des partenariats avec de nombreuses organisations internationales. Nous citerons, en particulier, l'UNESCO, l'ISESCO et la Fondation Internationale pour l'Education à l'Environnement, à laquelle notre Fédération, s'est jointe en 2002, devenant ainsi la première institution d'un Etat arabe et islamique à adhérer à cette Fondation. Nous avons entamé, depuis, la mise en œuvre de nombreux programmes d'éducation à l'environnement, notamment le programme « Jeunes Reporters pour l'Environnement » dont nous célébrons aujourd'hui le 10ème anniversaire.

Ce programme vise à éduquer les jeunes lycéens grâce à méthodes et des outils internationalement reconnus, qui leur permettent d'acquérir les connaissances et les attitudes nécessaires à l'exercice de l'éco-citoyenneté. De même, il donne à cette frange de la jeunesse la possibilité de participer aux manifestations internationales qui sont organisées dans ce cadre, et qui leur offrent l'opportunité de faire connaissance avec d'autres lycéens des différentes régions du monde, et la chance d'emporter le Prix international décerné chaque année dans ce domaine. C'est donc pour nous un motif de joie et de fierté que de les travaux de nos jeunes lycéens ont été primés à maintes reprises au niveau international. Le mérite de telles réalisations revient aux enseignantes et enseignants qui se sont investis avec enthousiasme et dévouement dans les actions d'encadrement. Je saisis donc cette occasion pour saluer leur rôle d'avant-garde dans l'accompagnement des jeunes et leur mobilisation constante aux côtés de la Fondation en fa&veur de la cause environnementale.

Au vu du succès réalisé par ce programme et des bons échos qu'il a laissés aux niveaux national, régional et international, et compte tenu de sa volonté de renforcer les échanges d'expériences et de savoir-faire entre la plupart des intervenants dans le domaine de l'éducation environnementale, notre pays abritera sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI – que Dieu L'assiste – et en partenariat avec notre Fondation, le 7ème Congrès Mondial sur l'Education à l'Environnement, auquel participeront les représentants de 80 pays. Le Maroc sera ainsi le premier pays arabe et islamique à avoir l'honneur d'abriter cette manifestation en juin 2013.

Mesdames, Messieurs,

Le rayonnement mondial dont a bénéficié ce programme n'était pas pour nous une fin en soi. Il nous incite à poursuivre, pérenniser et développer ce programme, selon une approche tridimensionnelle, à savoir :

1. Consolider et généraliser le principe de l'organisation du concours à l'échelle régionale, en vue d'élargir la base de participation et de rehausser la qualité des travaux réalisés, de sorte qu'ils reflètent fidèlement la réalité des problématiques environnementales locales, et ce, selon les orientations nationales pertinentes.

2- Placer l'engagement des lycéens et de leurs enseignants au cœur des préoccupations de l'ensemble des parties concernées, notamment les élus et les autorités locales. Des relations devraient également être tissées entre ceux-là et les réseaux d'associations actives dans les domaines de la protection de l'environnement et du développement durable, dans le cadre, notamment, de la Charte environnementale nationale initiée en 2010.

3- Renforcer les actions de formation et de développement des capacités des acteurs concernés par le Programme, surtout les journalistes, et ce, compte tenu du rôle de premier plan qu'ils jouent dans la diffusion de la culture axée sur le développement durable et les bonnes pratiques environnementales.

Dans ce sens, et en application d'une recommandation de la Conférence du Littoral, organisée en octobre 2010, à Tanger, recommandation relative à la mobilisation des médias en synergie avec les programmes de sensibilisation et d'éducation, un projet vient d'être initié par la Fondation en partenariat avec l'Union internationale pour la Conservation de la Nature. Regroupant le Maroc, l'Algérie et la Tunisie, il a pour objectif le renforcement des capacités des jeunes professionnels de la communication, par la mise en place d'une plate-forme de E-learning permettant à ces jeunes d'acquérir de nouvelles connaissances et compétences dans leur domaine de spécialité, et les incitant à s'impliquer dans la vie associative. La finalité ultime d'une pareille initiative est de jeter des passerelles entre les jeunes lycéens et les journalistes pour ce qui se rapporte au traitement des problématiques environnementales.

Mesdames, Messieurs,

En guise de contribution à la préparation en cours pour la participation de notre pays au Sommet de la Terre Rio+20, et dans le cadre de la célébration du dixième anniversaire du Programme « Jeunes Reporters pour l'Environnement » -dont le thème retenu cette année porte sur la consommation responsable- , nous avons estimé utile d'organiser un forum consacré au thème intitulé : « l'Education et la Sensibilisation pour une consommation responsable ».

Nous entendons, à travers cette manifestation, inciter les jeunes à adopter des modes de consommation responsables, et plaider pour la mise en place d'une économie verte vouée à la protection de l'environnement et à la préservation des ressources disponibles. Le but ultime est d'aboutir à une société juste et équitable pour les générations présentes et de garantir aux générations futures l'exercice de leur droit au bien-être.

Nous sommes convaincus de l'importance et de la pertinence des recommandations issues de ce forum qui a été marqué par la présence d'une pléiade d'acteurs environnementaux éminemment compétents et à l'esprit novateur, en l'occurrence des lycéens, des enseignants, des représentants des médias et de la société civile, des associations professionnelles, et des représentants des secteurs public et privé. Le rassemblement de cet aréopage d'intervenants sur la problématique environnementale permettra d'harmoniser les vues concernant les étapes à franchir en la matière, à l'horizon de la prochaine décennie, et de fixer les objectifs à atteindre au vu des profondes mutations sociétales induites par le vingt et unième siècle.

Pour conclure, je voudrais remercier tous les partenaires de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'Environnement qui partagent avec nous la volonté sincère et la ferme détermination à prendre soin et à préserver notre environnement, de sorte que nos enfants puissent continuer à vivre dans la paix et la sécurité, au présent comme au futur.

Wassalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh.

 

C’est votre 1ere Visite ?