co2 top

voiture

SAR La Princesse Lalla Hasnaa

Marrakech - 12 novembre 2016 : Son Altesse Royale La Princesse Lalla Hasnaa ouvre la Journée de l’Océan à la COP 22

altالحمـد لله، والصـلاة والسـلام علـى مـولانـا رسـول الله والـه وصحبـه


Son Altesse sérénissime le Prince de Monaco,
Excellences, Mesdames, Messieurs,

Je voudrais tout d’abord saluer la présence parmi nous de Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco et rendre un vibrant hommage à son engagement personnel en faveur de la protection de l’environnement, et particulièrement de la préservation des océans.

Cette journée thématique consacrée aux océans, organisée dans le cadre de la 22ème Conférence des Parties à la Convention‑cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, marque un tournant historique. C’est l’inscription officielle des océans dans l’Agenda Global pour l’Action Climatique, confortant ainsi le 14ème Objectif de Développement Durable.

Permettez-moi donc de mettre en exergue le rôle capital joué par les promoteurs de la Déclaration «Â Because the Ocean » en faveur de la résilience de l’Océan, lancée à Paris en marge de la COP 21 et à laquelle ont souscrit plus de trente pays, dont le Royaume du Maroc.

Cette Déclaration nous rappelait à juste titre que (je cite) «Â l’Océan soutient la vie sur Terre et notre bien-être » (fin de la citation).  Il produit 50% de l’oxygène que nous respirons, absorbe 25% du CO2 émis par les activités humaines ainsi que plus de 90% de l’excès de chaleur. Il nous a ainsi préservés d’impacts plus graves et d’effets plus rapides du réchauffement climatique.

L’Océan est aussi une source d’alimentation importante, qui contribue de manière substantielle à la sécurité alimentaire.

Enfin, l’Océan fournit un large éventail de services, tels le transport, la pêche, l’aquaculture, l’énergie ou encore la biotechnologie, dont la contribution économique dépasserait les 3 trillions de dollars.

Mais, nous le savons tous : l’Océan est en danger. Il subit des pressions importantes. Plusieurs écosystèmes, espèces de faune et de flore marins sont menacés ; d’autres subissent des dommages importants, potentiellement irréversibles.

Des millions de personnes, résidant notamment dans les petits états insulaires, pourraient être contraints à la migration en raison de l’élévation du niveau de la mer.

Face à l’urgente nécessité de préserver l’Océan et d’en renforcer la résilience, je suis convaincue que nous pouvons collectivement relever le défi avec détermination.


 Excellences, Mesdames, Messieurs,De par sa position géographique et son ouverture sur deux façades maritimes longues de 3.500 km, le Maroc a toujours été sensible à l’importance des océans, sur les plans économique, social, culturel et environnemental. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a fait de la protection de l’environnement, l’un des piliers des politiques publiques, des stratégies développement et des engagements régionaux ou internationaux du Royaume.Le Maroc, à l’occasion de la présente COP, confirmera son soutien aux initiatives en lien avec les océans déjà lancées et initiera une nouvelle, «Â la Ceinture bleue », visant à développer la résilience des communautés côtières ainsi que des activités de pêche durables.Pour sa part, la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, que j’ai l’honneur de présider, a inscrit, dès sa création, il y a 15 ans, la protection du littoral comme l’une de ses cinq priorités.Les enfants et les jeunes constituent la cible privilégiée de nos programmes d’éducation dans ce domaine. Trait caractéristique de notre approche pédagogique, elle associe à l’enseignement des campagnes régulières de sensibilisation et d’initiation sur le terrain.Par ailleurs, la Semaine du littoral, qu’organise annuelle la Fondation, est un espace d’échanges et de mobilisation de tous les acteurs concernés par les zones côtières et les mers. Elle constitue également un moment privilégié pour l’information du grand public et la vulgarisation scientifique.Enfin, la Fondation décerne, tous les deux ans, les trophées «Â Lalla Hasnaa Littoral durable », qui couronnent les initiatives exemplaires et les travaux de recherche novateurs dans le domaine de la protection et la valorisation du littoral. J’ai à cœur de fédérer les parties prenantes, de cultiver l’échange et le dialogue et de construire des consensus et des partenariats fructueux en faveur de la préservation du littoral. Cette exigence personnelle se double d’une obligation dictée par ma qualité d’ «Â Ambassadeur de la Côte ».A l’occasion de la COP 22, la Fondation, rejoindra «Â la Ceinture bleue ». Mettant à profit son expérience dans le développement durable de trois zones humides marocaines situées sur les façades méditerranéenne ou atlantique, elle participera à la création d’aires marines protégées.Il s’agit là d’une contribution parmi les nombreuses qui seront, sans aucun doute, présenter ou annoncer durant la rencontre d’aujourd’hui. Je vous souhaite plein succès dans vos travaux.

والسـلام عليكـم ورحمـة الله تعـالـى وبـركـاتـه

 

C’est votre 1ere Visite ?