co2 top

voiture

Quoi de neuf?

Bonn- 16 Novembre 2017 : Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, co-préside avec Patricia Espinoza, Secrétaire Exécutive de la CCNUCC, la session de haut niveau dédiée à la journée de l’Éducation.

altSon Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, co-préside avec Patricia Espinoza, Secrétaire Exécutive de la CCNUCC à Bonn, la session de haut niveau dédiée à la journée de l’Éducation sous le thème « Partenariats mondiaux pour lutter contre le changement climatique à travers l’éducation ».

SAR la Princesse Lalla Hasnaa, Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, a prononcé ce jeudi 16 novembre 2017, un discours d’ouverture lors de la Journée dédiée à l’Éducation portée par la CCNUCC durant la COP23 qui se tient à Bonn (Allemagne), en présence de Madame Patricia Espinoza Secrétaire exécutive de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), Monsieur Shyamal Majumdar, Directeur du Centre international UNESCO-UNEVOC pour l’Enseignement et la Formation Techniques et Professionnels ainsi que Mme Mereseini Vuniwaga, Ministre de la Femme, des Enfants et de la Réduction de la Pauvreté du Fidji.

Dans son allocution, Son Altesse Royale a rappelé l’importance primordiale de l’Éducation au Développement Durable, aujourd’hui levier indispensable pour modifier en profondeur les comportements des citoyens et faire face aux défis du réchauffement climatique. Ce levier consacré dans l’article 6 de la CCNUCC et l’article 12 de l’Accord de Paris souligne l’importance de l’éducation, la formation, la sensibilisation du public, l’accès du public à l’information et la coopération internationale pour lutter efficacement contre les changements climatiques. En effet, les efforts consentis dans le domaine de l’Éducation au Développement Durable sont devenus la matrice obligatoire de toute action en faveur de l’Environnement. Les difficultés auxquelles sont confrontés les gouvernements pour changer les comportements actuels conduisent à considérer que l’éducation permettra d’induire rapidement l’inflexion nécessaire.

Après son implication lors de la COP22 de Marrakech, où le Maroc a ouvertement plaidé pour l’action concrète, notamment en Afrique, la Fondation continue de nouer des partenariats à Bonn, pour renforcer son engagement.

Àinsi, à l’occasion de la Journée de l’Éducation et sa session de haut niveau coprésidée par SAR la Princesse Lalla Hasnaa, intitulée « les Partenariats mondiaux pour lutter contre le changement climatique à travers l’éducation », la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement et la CCNUCC ont signé un mémorandum d’entente.

Les deux parties se sont engagées à mettre en œuvre l’Action pour l’Autonomisation Climatique (ACE) (article 6 de la CCNUCC) pour coopérer, éduquer, former et sensibiliser le public aux changements climatiques à travers la traduction du guide sur l’ACE. Ce guide destiné aux décideurs propose un plan clair en dix étapes pour donner aux parties prenantes les moyens de trouver et de mettre en œuvre des solutions au changement climatique.

A rappeler que depuis 2009, la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement est membre observateur de la CCNUCC (Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques), et participe chaque année aux COP à travers des prises de parole et d’organisation d’ateliers.

- Discours écrit

- News Vidéos

 

C’est votre 1ere Visite ?