co2 top

voiture

Quoi de neuf?

04 décembre 2017 : La Fondation organise un cycle d’ateliers de présentation et d’animation de ses programmes phares d’Éducation au Développement Durable : Éco-Écoles et Jeunes Reporters pour l’Environnement

La Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement organise du 28 novembre 2017 au 20 janvier 2018, un cycle d'ateliers de présentation et d'animation de ses programmes phares d'Éducation au Développement Durable : Éco-Écoles pour les écoles du préscolaire et du primaire et Jeunes Reporters pour l'Environnement pour les collèges et Lycées. Pour la première fois, les animateurs et encadrants des deux programmes seront réunis dans les mêmes ateliers. Ce faisant, la Fondation souhaite créer une émulation et surtout faire passer le message de l'alignement du contenu de ses programmes avec les Objectifs de Développement Durable des Nations unies qu'elle a faits siens.

La Fondation participe à la feuille de route 2015-2024 pour l'Éducation en vue du Développement Durable de l'UNESCO, déployée actuellement dans un premier programme d'action de cinq ans (GAP, 2015-2019). Elle a signé avec l'UNESCO, mais aussi la FAO et la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) qui organise les COP chaque année, des partenariats pour relayer localement et régionalement cette dynamique mondiale.

Ainsi, le programme Jeunes Reporters pour l'Environnement s'attache à se conformer à l'Objectif de développement durable n° 4 sur l'efficacité de l'éducation à l'environnement. Le concours cherche à développer la sensibilisation à l'environnement et l'esprit critique des jeunes reporters. Il les amène à identifier les sujets environnementaux pertinents dans leur région, à les analyser avec méthode, à proposer des solutions et à sensibiliser le public aux problèmes soulevés en obtenant la diffusion de leurs reportages dans les médias locaux. Cette année, la 16e édition du concours se propose de traiter de « l'eau, pour un monde durable », répondant ainsi l'Objectif n°6 du Développement Durable sur la gestion durable des ressources en eau. Les ateliers accueilleront des agents de l'ONEE branche eau qui présenteront les ressources en eau de chaque région, leur fragilité et la manière dont elles sont gérées et protégées.

Le programme Éco-Écoles s'inscrit également dans l'Objectif n°4 sur l'efficacité de l'éducation à l'environnement. Mais il rajoute aux six thèmes traditionnellement traités par le programme Éco-Écoles (gestion de l'eau, énergie, déchets, alimentation, biodiversité et solidarité) celui du changement climatique, Objectif de Développement Durable n° 13 des Nations Unies. Pour sensibiliser les enfants au changement climatique, la Fondation présentera lors de ces ateliers les outils pédagogiques qu'elle a spécifiquement créés et les ressources didactiques mises à sa disposition par les organismes des Nations Unies.

Ces grandes réunions régionales sur l'Environnement permettront de stimuler les écoliers, collégiens et lycéens. Les écoles les plus aguerries aux deux programmes partageront comme chaque année leur expérience, présenteront leurs bonnes pratiques, afin de stimuler les nouveaux arrivants dans les programmes. D'ailleurs, autre nouveauté de ce cycle 2017-2018, les Éco-Écoles participant à ces ateliers procéderont à la levée du pavillon vert, label qui couronne leur parcours 2016 2017, pour montrer aux nouvelles inscrites le chemin à suivre.

Enfin, pour cette session 2017-2018, la Fondation a invité les lauréats et les candidats des trophées Lalla Hasnaa Littoral Durable des différentes régions à s'associer aux ateliers de formation pour appuyer leurs efforts de sensibilisation sur le terrain, et maintenir l'attention des écoles sur la fragilité du littoral et la nécessité de le protéger.

La Fondation, qui s'appuie sur le ministère de l'Éducation nationale pour le développement de ses programmes phares, vise à leur déploiement national. Aujourd'hui, plus de 1900 établissements dans 12 académies participent à la 12e édition au programme Éco-Écoles, et plus de 22 000 collégiens et lycéens ont participé au concours jeunes reporters pour l'environnement depuis son lancement.

 

C’est votre 1ere Visite ?